Fleurissons nos cimetières

Les fleurs de la Toussaint : tout un symbole

Le 1er novembre, il est de bonne coutume de déposer des fleurs sur les tombes de nos défunts. Fleurir permet de rendre hommage aux proches partis trop tôt. C’est aussi l’occasion d’entretenir les sépultures en retirant les mauvaises herbes, en nettoyant les dégâts causés par les intempéries et, éventuellement, en changeant les différents ornements. Cette coutume a vu le jour au XIème siècle. A l’époque, les familles déposaient des bougies sur les tombes des défunts et au fil du temps les fleurs les ont remplacées. En Europe centrale, la tradition des bougies reste vivace et offrent des ambiances extraordinaires de paix et de sérénité.

La fleur est alors devenue le symbole des souvenirs qui nous lient à nos défunts. Les fleurs embellissent les cimetières. Choisir ses fleurs n’est pas facile, nous voulons de belles fleurs belles qui vivent assez longtemps. Mais qu’elles soient originales, classiques, éphémères ou résistantes, l’essentiel reste le geste.

Votre fleuriste sera de bon conseil. Les fleurs les plus demandées sont les chrysanthèmes, symbolisant l’immortalité au Japon, cette fleur est devenue LA fleur de la Toussaint grâce à sa floraison automnale et sa résistance à la basse température. Le clynamen, fleur délicate et robuste à la fois, s’est également fait une place de premier choix dans le cercle très fermés des fleurs belles et résistantes. Ces deux fleurs aux couleurs délicates marient sans peine résistance et beauté. Rien de vous empêche d’opter pour une plante ou un bouquet de roses. Le choix est infini.

Lieu pour dormir

Notre mot « cimetière » vient du grec et signifie « lieu pour dormir ». Il est d’origine chrétienne et désigne le terrain bénit où les fidèles défunts dorment leur dernier Sommeil dans l’attente de la résurrection. Le mot reprend donc la conviction que l’Église exprime aujourd’hui comme autrefois quand elle prie pour les défunts: elle parle de ceux « qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection. » Elle parle comme le Christ le faisait lui-même. Par exemple, à Capharmaüm, devant la maison de Jaïre dont la fille venait de mourir, il dit à ceux qui pleuraient et se lamentaient: «Elle n’est pas morte, elle dort». L’évangéliste note: « Ils se moquaient de lui ». C’est un signe de l’authenticité du récit et de l’incrédulité des gens. Nous aurions réagi comme eux. S’étant rendu près d’elle, « il lui ordonna de se réveiller. Aussitôt, la fillette se releva et se mit à marcher ». Autre exemple: Quand Jésus sut que son ami Lazare était mort, il dit: « Notre ami Lazare s’est endormi, mais je vais le réveiller». Au cimetière, il fit enlever la pierre qui fermait le tombeau et commanda: «Lazare, sors». Lazare se releva.

Auguste Reul (prêtre, Visé)

Zoom sur le chrysanthème pour connaître toutes les étapes avant la mise en vente de cette plante :

Le fleuriste

Le fleuriste funéraire s’occupe de la composition florale de bouquets, de couronnes, de jardinières…afin de rendre hommage au défunt. Il doit posséder un grand sens de l’accueil et de l’écoute.

Fleurir les tombes toute l’année

Comment assurer un embellissement durable dans des conditions souvent difficiles ?

Le cimetière est un terrain peu propice à l’épanouissement des plantes funéraires car nous ne rendons peut-être pas si souvent sur ces tombes. Les fleurs ou plantes sont soumises à des conditions climatiques fort changeantes voire rudes. Exposées au soleil de l’été puis au gel de l’hiver, elles souffrent également d’une irrigation inégale. Lors des fortes chaleurs, nous retrouvons nos plantes de deuil totalement asséchées. Après des épisodes de pluies intenses, nous nous désolons de les voir se décomposer. Et si le vent s’en mêle, voici nos pots renversés et les branchages arrachés.

Pour que vos plantes de cimetières soient durables, choisissez des espèces résistantes au vent et au gel, et qui supportent de grandes amplitudes de température. Elles doivent également être peu exigeantes en eau et en substrat. Voici quelques exemples de plantes bien adaptées au cimetière selon l’époque de leur floraison. Associez les espèces entre elles pour que les sépultures de vos proches soient fleuries tout au long de l’année.

Fleurs de printemps

La nature s’éveille après un long hiver et le choix des espèces pour fleurir le cimetière est vaste. Les incontournables jonquilles au jaune éclatant, les perce-neige immaculés ou les tulipes aux couleurs chatoyantes insufflent gaieté dès les premières journées ensoleillées.

Fleurs d’été

Certaines plantes supportent bien le soleil écrasant de l’été et le manque d’eau. Les racines du dipladénia sont une vraie réserve en eau et éléments nutritifs. Blanches, roses, rouges ou pourpres, leurs corolles en étoile ou trompette se défient du soleil. Le kalanchoé aux tons vifs fleurit tout au long de l’été et nécessite très peu d’eau. Le plumbago bleu et le lantana aux tons jaune à rouge apportent une touche d’originalité bienvenue. Enfin, si les géraniums nécessitent plus d’entretien, la diversité des variétés permet de nombreux mariages heureux.

Fleurs d’automne

A la Toussaint, il est de coutume de fleurir les tombes de nos proches disparus. Si le chrysanthème remporte toutes les faveurs, d’autres variétés fleurissent à la Toussaint et jusqu’aux premiers gels. C’est le cas du cyclamen qui allie délicatesse et grande robustesse, résistant aux légères gelées et s’irriguant à la faveur de l’humidité nocturne.

Fleurs d’hiver

Pour adresser toutes nos pensées à nos disparus, choisissons… les pensées ! Très résistantes, elles fleurissent dès l’automne et en hiver selon les espèces. La bruyère, dont la floraison offre une large palette de couleurs, est une plante qui ne gèle pas, idéale pour embellir le cimetière tout l’hiver.

L’idéal pour fleurir une tombe, le jardin de plantes et fleurs

Associer différentes variétés de plantes adaptées à la vie au cimetière vous permet d’embellir une tombe au fil des saisons. Composez une jardinière de plantes en choisissant des espèces et variétés compatibles entre elles, et dont la période de floraison est différente. Ainsi, elles fleuriront les unes après les autres. Jouez avec les couleurs des fleurs et les textures des feuillages pour vous assurer d’une jolie composition pleine de gaîté et de vie tout au long de l’année.

Par exemple, Floradeuil a composé pour vous des jardins de plantes robustes que vous pouvez faire livrer au pied de la sépulture de vos défunts.

Bonne fête de la Toussaint.